Nous sommes le Dimanche 08 Décembre 2019 19:57

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: CR Half Iron rumilly
MessagePosté: Mardi 21 Mai 2019 9:07 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Dimanche 30 Octobre 2011 13:52
Messages: 1356
Bon mes doigts ont dégelé donc je peux commencer mon cr :mdr:

Pas top la météo ce week-end, pour ma première participation au Half de Rumilly je n'ai pas de chance car je m'étais inscrit dans le but de faire ma course tranquillement, d'en profiter, surtout de la vue au sommet. Ma foi, c'est raté :lol:

Samedi j'arrive sur Aix les bains pour passer la nuit, déjà peu motivé par les prévisions météorologiques, le temps sur place me laisse encore plus dubitatif. Je fais tout de même attention à l'apéro et me rassure et me remotive en me disant que le lendemain ce sera mieux. Encore raté ! au levé nous ne voyons même pas Le Revard, donc le Semnoz ....

Arrivé sur place le temps est gris, pas trop froid et la montagne nous ne la voyons pas, à la place c'est un gros nuage gris/noir peu encourageant. La bise aux rilliettes (tous contents que je sois tout même là (:gratte: ;-), à d'anciennes rilliettes et aux Chambériens que je connais. Installation au parc puis vient le temps de se mettre à l'eau ... pour s'échauffer :mdrire: :mdr: : ben ça caille !!!!

Nat : finalement moins froid que je pensais (merci à ma cagoule, hein Marie ;-), je pars tranquille, me place à l'extérieur et fais ma petite vie sans trop être gêné. Je nage à un rythme "moyen moyen" et ne fais que penser au vélo ...

T1 : je mets tout ce que j'ai dans mon sac, prends en plus roulé autour de ma taille un gros Imperméable bien étanche. Mon pote Nono derrière la barrière vois le temps passer et me cri : tu prends un bain ou quoi ???? :mdrire:

Vélo : c'est parti, assez tranquillement ce sera mon leitmotiv sur cette course, voir ma saison.
Le début est sec, roulant, pas froid. Mais ensuite, la route s'élève un peu et les premières averses s'enchainent. Puis l'ascension en elle-même débute : c'est raide, les averses continuent et plus nous montons, plus il fait froid bien sûr... Ajoutez à ça le brouillard. Je me répète Greg c'est rien, ça va s'arranger : au moindre petit signe d'éclaircissement je me dis que dans la descente ce sera bon. Je ne pense pas à enfiler ma veste étanche (je veux la garder pour descendre), je suis trempé, et dans les deux derniers km de la montée j'ai bien froid et envie de faire pipi : je m'arrête avant le sommet, me soulage et mets enfin ma veste, le tout sous des trombes d'eau en me disant : ne t'arrête pas avant la plaine sinon ce ne sera pas bon pour toi.
Je bascule, entame la descente sous l'eau, en grelotant, claquant des dents, crispé sur les freins, crispé de partout en fait :nervous: C'est difficile, je ne contrôle que très peu mes doigts, nous descendons très doucement. Je me répète sans cesse, ne t'arrête pas, descends. Un panneau gravillon me fait me dire : il ne manquait plus que ça ! Je ne râle même pas : trop frigorifié et concentré à essayer de maitriser mes frissons, grelottements, ma respiration.
Arrivé en bas je suis transit de froid, les mains, le cou, le dos contractés. J'espère sécher dans ce semblant de douceur ambiante et avec ce petit vent dans les gorges jusqu'à Cusy. J'essaie de manger : pas moyen d'utiliser mes mains ! Je commence à avoir faim, m'inquiète car je n'ai avalé qu'une demi barre de céréales et peu bu : trop tendu et concentré ! Avant Cusy un panneau indique Aix les bains à 12 kils : j'ai très envie de tourner et d'attendre mon pote Nono chez lui ;-) ... Et là alleluia un ravito !!!! je dévore des pâtes de fruits, pain d'épices, bois du coca et rassure un gars limite en pleur qui n'arrive pas à déplier ses doigts !
Je rentre en me disant tu verras dans le parc.

T2 : pire que T1 : je n'arrive pas à me déshabiller, je change de chaussettes, de T shirt ... Mon Nono me crie : tu fais quoi : je lui dis je reste là !!! et finalement commence un premier tour cap.

Cap :
#1 : un tour pour récupérer mes pieds (engourdis) et repérer les deux côtes à passer
#2 et 3 : je prends mon rythme d'environ 5'30'' au kil, croise les rilliettes Alpsmen : ça fait du bien. Je me dis : tu vas finir quand même. Un bénévole super sympa adore mon Tshirt Rilliette 100% Triathlète et mets l'ambiance à chacun de mes passages à sa bifurcation ;-)
# 4 : plus de rilliette à croiser presque, j'encourage Mekitrun et Raphael, je finis à mon ryhtme en réfléchissant à ma condition de triathlète : le truc qui nous arrive dans des courses ou moments difficiles quoi. Mais au final je me dis aussi que j'ai souri toute ma course à pied et pas râlé une fois de la journée :mdr: :mdrire:

Je finis et vais débrieffer avec les gars de Chambéry : Mym fait 8eme et gagne une poele à frire : chapeau mais j'ai bien fait de pas me dépouiller :lol: Ensuite en partant j'entends qu'on m'appelle à la buvette : les cadors de l'alpsman :trinque2: alors je retarde mon départ ;-) petit débrieff rilliettes.

Une très belle course, pas de chance pour la météo. Une très bonne organisation, des bénévoles et arbitres au top vu notre état et le temps difficile aussi pour eux il ne faut pas l'oublier : MERCI à toutes et tous ....

Les Alpsmen sont costauds, prêts, mon pote Nono a été super de rester toute la journée et la prochaine course pour moi sera le M de Cublize : parcequ'il y a mon SAM :inlove:

Ca peut être dur le tri, mais quelles émotions et moments partagés !! :12sur10: :12sur10:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: CR Half Iron rumilly
MessagePosté: Mardi 21 Mai 2019 11:21 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé

Enregistré le: Samedi 12 Janvier 2013 14:15
Messages: 305
J'en ai re-choppe des frissons en lisant la partie velo de ton CR. Je confirme que tu avais les doigts geles a l'arrivee, c'est la premiere fois que je te vois renverser une biere.

Vu les conditions meteo annoncees, j'ai hesite toute la semaine a prendre le depart. Samedi, je contacte Brouette et me decide enfin. Co-voiturage avec Brouette et Richelieu, on arrive sur place 2h avant le depart et on a le temps de se preparer tranquillement, ce qui est franchement agreable. Content de voir Greg debouler dans le parc a velo, sans reel objectif cette saison, c'est fort d'etre venu.

L'eau est annoncee a 14.5. Encore plus froid que l'Alpe d'Huez il y a quelques annees. Je ne suis pas fan de l'echauffement mais je fais une exception et suis betement Brouette, Richelieu et Greg. C'est froid, mais je m'attendais a pire. Je ressors presque rassure, ca devrait bien se passer. Bah non en fait, le depart est donne, je fais tourner un peu les bras mais ca ne va pas. De l'eau dans les lunettes, je m'arrete pour reajuster tout ca et repars. Les jambes ne repondent pas, j'ai l'impression que mes cuisses explosent et j'arrive pas a respirer non plus. Une dizaine de mouvements de bras, je m'arrete de nouveau pour enlever l'eau de mes lunettes. Fais chier cette histoire, je ne vais jamais pouvoir faire 1400m. La premiere bouee ne se rapproche pas. A mon 4eme arret lunettes, je me retourne, il n'y a qu'une vingtaine de concurrents derriere moi et le kayak balai a une dizaine de metres. Enfin le declic, mes lunettes ne prennent plus l'eau, je me suis calme, j'arrive a respirer, a poser ma nage, je 'ai meme pas trop froid et le reste de la natation se passe plutot bien, je remonte dans le peoloton et sors en 29mn.

Trop content que la nat soit passee, sur le velo je crains moins le froid. Certes, mais j'aime pas bien la pluie. Et les deux combines, ca donne une descente du Semnoz cauchemardesque. 14mn il y a 2 ans, 20mn cette annee. Je vous passe les details, Greg a tres bien decrit tout ce que j'ai ressenti sur le velo. Retour en mode robot, tourner les jambes pour essayer de se rechauffer.

Tiens il fait sec ici. L'arbitre a l'entree du parc a velo a pitie de moi et me dit que je vais pouvoir me rechauffer maintenant. Bien organise pour une fois. Je mange, change de chaussettes et de T-shirt et pars au sec. Les jambes vont bien, je suis heureux de pouvoir courir et retrouve meme la sensibilite dans les pieds apres un tour. Je croise toutes les Rilliettes, on s'encourage, la CAP passe vite et permet de terminer sur une bonne note.

Beaucoup appris sur cette course, et ca fera de bons souvenirs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: CR Half Iron rumilly
MessagePosté: Mardi 21 Mai 2019 19:36 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Samedi 19 Septembre 2009 16:34
Messages: 3526
Localisation: Cx-Luizet
Premier CR de l'année : l'Half du Semnoz ou comment faire un moins bon temps qu'il y a deux ans en étant meilleur partout :gratte:

C'est l'histoire d'un projet un peu fou: l'Alpsman avec une armada de Rilliettes, d'une année passée un peu dans le creux de la vague et d'une fin de carrière qui se rapproche... (Ribéry, Valverde, Ferrer... dans tous les sports, les gars de ma génération partent les uns après les autres et je me dis que la fin de ma propre "carrière" triathlétique est peut être proche elle aussi... Nice 2020 en jubilé... We'll see :wink: )

Bref, les occasions de briller en étant au "top niveau" vont se raréfier et j'ai essayé de mettre cette année un peu plus d'ambition (mesurée) dans ma préparation.
L'Half du Semnoz arrivait au terme de cette préparation et c'était avec l'envie de voir les progrès ressentis à l'entrainement que j'abordais la course.

Arrivée sur site avec les CoAlpsmen Richelieu (alias 'Richie' pour les intimes) et Jallet, l'ambiance est humide, limite fraîche, idéale pour un viking de mon espèce!
On croise les autres rilliettes et l'ami de Chambéry histoire de se taquiner en bonne et due forme avant le départ.

Départ en première ligne à côté de Seb Espitalier (c'est pas tous les jours que je m'y risque :twisted: ). Je tabasse sur la première ligne droite mais je retombe vite dans mes travers à faire quelques détours qui me valent une sortie de l'eau dans un temps moins bon qu'il y a deux ans malgré un meilleur temps au 100m (1'50 contre 1'51 => Merci l'entrainement :mdr: )

A T1, les membres sont engourdis: c'est difficilement que l'on s'habille et que l'on s'équipe pour la deuxième épreuve. Je savais que le départ vélo était piégeux et qu'il ne faut pas chercher à trop en mettre au début :les 20 premières bornes sont hyper casse-pattes et il faut arriver à avancer sans bouriner mais sans s'endormir non plus. Je trouve un bon rythme jusqu'au pied du Semnoz, qui me permet de reprendre Greg assez rapidement (ma nat n'aurait-elle pas été si mauvaise?). Dans le Semnoz, les jambes tournent bien (loin des 300 Watts à 130 BPM enregistrées par Mym sur la montée mais quand même :sigh: ) => Dans la brume, à reprendre les coureurs les uns après les autres, je me crois dans un de mes premiers souvenirs du tour de France: l'arrivée victorieuse de Stephen Roche à la Bourboule où l'on ne découvrit le vainqueur qu'une fois la ligne passée tellement la brume était épaisse. L'une de ces valeureuses âmes en peine dans la brume n'est autre que Nico Blouquy (ex-Rilliette) qui peste contre ma remontée avant le sommet.

=> le chrono est parlant : - 6 minutes sur la montée, -10 minutes depuis le départ par rapport à il y a deux ans.

Malheureusement, l'arithmétique est inverse sur la partie descendante et je reperds les 10 minutes gagnées à lutter contre les rafales et la pluie pour un chrono finalement absolument identique à celui de 2 ans auparavant :roll:

A pied, les sensations sont tout de suite là :onfire: Alors que l'année dernière, je n'arrivais pas à enchainer et je me trainais sur la càp, je pars sur une base de 4'30 au kil que j'arrive à tenir 12 bornes durant. Croiser Richie au premier tour m'a permis de me foutre la petite pression qu'il me fallait pour tenir la cadence. Après un premier tour canon, celui-ci "s'écroulait" sur la fin me permettant de conserver le leadership rilliette. Le parcours ayant changé, on se croise beaucoup et on s'encourage : Mym, Nico, Jallet, Richie, Greg, Mekitrun, Raph: je crois avoir aperçu tout le monde et ce changement de parcours était une riche idée des organisateurs. Malheureusement, malgré une moyenne de 4'45 au kil contre 5'12 il y a deux ans, je fais un temps équivalent puisque le parcours était plus long d'un bon kilomètre.

=> a l'arrivée, le temps est donc moins bon (4h51 contre 4h48) qu'il y a deux ans alors que j'ai progressé partout: comme quoi, difficile de comparer d'une année sur l'autre. Le plus étonnant, Mym me met 40 minutes dans la vue alors qu'il m'en avait mis "seulement" 20 en 2014. Preuve que le bougre a lui aussi sacrément progressé.

Merci à tous les bénévoles que j'ai trouvé omniprésents, notamment dans la descente du Semnoz et sur la càp, avec toujours un mot d'encouragement. gros point positif sur la modification du parcours càp avec moins d'incertitudes sur le finish :wink: . Par contre, vous mettrez 5° de plus dans le lac pour l'édition 2020 s'il vous plaît.

Grand bravo à toutes les rilliettes :biere:



Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous pouvez poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous pouvez joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com